Sélectionner une page

Il y a 75 ans, à Bâle, le chimiste Albert Hofmann découvrait les effets hallucinogènes du LSD après avoir lui-même absorbé cette drogue, observant une «modification fondamentale de l’expérience de la réalité». Il était dès lors convaincu que cette substance pourrait enrayer «la crise des valeurs qui affecte tous les domaines de la vie dans notre société industrielle occidentale». Selon Hoffman, le LSD devait donc transformer le monde pour un monde meilleur.

S’inspirant du best-seller d’Albert Hofmann « LSD, mon enfant terrible », paru en 1979, l’exposition raconte l’histoire de cette substance à mi-chemin entre drogue miracle et œuvre diabolique. Septante-cinq ans après sa découverte, le LSD reste d’actualité, notamment dans le domaine de la recherche médicale. Il va peut-être cesser un jour d’être un «enfant à problèmes» pour devenir, comme l’espérait Hofmann, un «enfant prodige».

Bibliothèque nationale suisse
Hallwylstrasse 15
3003 Bern


Le LSD. Les 75 ans d’un enfant terrible
Etiquettes
Albert Hofmann, LSD