Sélectionner une page

L’objet du désir: Bleu, couleur des songes

par | 9 septembre 2019 | Home sweet Home, L'objet du désir

De Prusse ou de Klein, le bleu habille les songes. Le Chat a sélectionné des oeuvres dans ces tonalités. Chaque mois, il vous fera part de ses coups de coeur. Avis aux collectionneurs!
Septembre: Rêver.

Barbara Cardinale
La tête dans les nuages, 2017
Transfert et crayon de couleur sur papier.
90 x 65 cm
CHF 2’100.–

Club d’art contemporain
http://www.cdac.ch/fr/

Pascal Berthoud
Inciser le temps IV, 2019
Crayon et acrylique sur toile
103 x 79 cm
CHF 5’500.–

Gowen Contemporary
http://www.gowencontemporary.com/

Matt Mignanelli
Autumn (New York II), 2018
Acrylique et émail sur toile
61 × 45.7 cm
CHF 3’000.–

Dubner Moderne
https://www.dubnermoderne.ch/

Martha Zgierska
Afterbeauty I, 2018
Impression directe sur papier Hahnemühle Photo Rag Pearl, monté sur Dibond 150 x 107.2 cm:   6’500 CHF
40 x 28.6 cm:  2’000 CHF

Gowen Contemporary
http://www.gowencontemporary.com/

Isca Greenfield-Sanders
Bathers, 2016
Technique mixte
20,3 x 20,3 cm
CHF 4’350.–

Dubner Moderne
https://www.dubnermoderne.ch/

Pierpaolo Ferrari et Maurizio Cattelan x Selleti
Collection Selleti Wears Toiletpapper
Polyester, bois, polyuréthane, métal
70cm x 79cm x 86cm
CHF 999.–

Globus
www.globus.ch

Partagez cet article:

Plus d’articles

Cycle théâtral

Comme si elles occupaient une scène de théâtre, les sculptures à mi-chemin entre l’installation et la performance de Dorian Gaudin dialoguent entre elles. Chacune dans son coin, elles prennent vie lors de la venue d’un visiteur. Lever de rideau sur l’exposition Futurs flirts de la galerie pact!

Précieuses insertions

Feuilles d’or, poudre de diamant et encre noire, les ingrédients donnant naissance aux clichés de l’exposition Beyond the Photography sonnent comme une incantation. Les oeuvres de Russell Young et Bill Claps éveillent en nous l’envie de succomber à la tentation du précieux.

L’objet de la mémoire

Fétiches, utilitaires ou porte-bonheurs, les objets font partie intégrante de notre quotidien. Ils prennent vie grâce à l’intervention de l’artiste israélienne Etti Abergel qui les met en scène par le biais de ses installations. Tel un journal intime de son quotidien, ils symbolisent l’empreinte de la mémoire.