La promesse du bonheur

La promesse du bonheur

Tirant son nom de la célèbre affirmation de Stendhal « La beauté n’est que la promesse du bonheur », cette exposition se concentre sur le portrait que Tom Wesselmann dresse de la femme. 26 oeuvres prennes possession des 3 étages de la magnifique Villa Paloma à Monaco.

La prison exposée: Champ-Dollon à Penthes

La prison exposée: Champ-Dollon à Penthes

Plonger dans l’univers carcéral pour aborder la question de la liberté et des droits humains, c’est ce que propose Barbara Polla dans cette exposition réalisée en étroite collaboration avec la prison de Champ-Dollon.

Sculpture Garden

Sculpture Garden

Cet été, l’art a pris possession du Parc des Eaux-Vives. Comme prolongement d’artgenève, cette toute nouvelle biennale va certainement devenir un rendez-vous incontournable. Belle promenade…

Et moi et moi et moi!

Et moi et moi et moi!

Alors que les selfies pullulent sur les réseaux sociaux, l’autoportrait n’a jamais été autant d’actualité. A la fois reflet de notre société où le paraître tient une place capitale, il est source d’inspiration pour une nouvelle génération d’artistes.

Nature

Nature

La galerie ArtDynasty Geneva présente un nouvel accrochage intitulé “Nature” avec les artistes Mireille Fulpius et Christina Oiticica. L’exposition met en lumière deux univers à la fois opposés et complémentaires.

L’espace est silence

L’espace est silence

L’espace est silence. C’est sous ce nom que le Musée d’art contemporain de la Ville de Paris consacre pour la première fois en France depuis quinze ans une grande exposition au maître de l’abstraction lyrique Zao Wou-Ki.

La forme et le fond

La forme et le fond

Une vague de Slow fashion déferle sur la galerie Analix Forever. Transformée en boutique jusqu’au 9 juin, elle accueille la talentueuse designer Maya Kaadan, ancienne élève de la HEAD.

Transcendance sensuelle

Transcendance sensuelle

L’exposition intitulée “One more Weekend of Lights and Evening Faces” dévoile une nouvelle série d’œuvres issues de la série Time and Space Transcendence complétant les toiles de l’artiste genevois Stéphane Ducret.

Atomes crochus

Atomes crochus

Cet hiver, la galerie Laurent Marthaler nous propose une exposition collective haute en couleur de la scène artistique locale et internationale. Immersion à travers une étonnante diversité des styles et techniques…

A table! (Part 4) Petits pois carottes

Quand les arts de la table s’invitent chez les artistes, la vaisselle s’accumule, on dîne verticalement, la soupe industrielle devient mythique et les bananes se changent en or. De Daniel Spoerri à Subodh Gupta, tour d’horizon des créations les plus mémorables. A table!

A table! (Part 3) Tube digestif

Quand les arts de la table s’invitent chez les artistes, la vaisselle s’accumule, on dîne verticalement, la soupe industrielle devient mythique et les bananes se changent en or. De Daniel Spoerri à Subodh Gupta, tour d’horizon des créations les plus mémorables. A table!

A table! (Part 2) Tableaux-pièges

Quand les arts de la table s’invitent chez les artistes, la vaisselle s’accumule, on dîne verticalement, la soupe industrielle devient mythique et les bananes se changent en or. De Daniel Spoerri à Subodh Gupta, tour d’horizon des créations les plus mémorables. A table!

Banane Maurizio Cattelan

A table! (Part 1) L’unico frutto dell’amor

Quand les arts de la table s’invitent chez les artistes, la vaisselle s’accumule, on dîne verticalement, la soupe industrielle devient mythique et les bananes se changent en or. De Daniel Spoerri à Subodh Gupta, tour d’horizon des créations les plus mémorables. A table!

Menu de Noël

Mon sapin est vert fluo, comme ceux entreposés dans Quicksand 2, l’arrière boutique d’Armelder, repérée il y quelques années au Mamco. J’y accrocherai un coeur chromé semblable à Hanging Heart (1994 – 2006) de Jeff Koons dont le noeud doré me fait penser aux queues interminables dans les magasins bondés en cette période de fêtes.

L’apéro du Chat: Deutz

En ce jour festif, Le Chat Perché s’enivre de petites bulles dorées. En compagnie de son fidèle compagnon, Le Lièvre Fou, il s’octroie une petite parenthèse à l’ombre d’un parasol. Contraint de ne pas quitter le territoire…

Pop musique, art & Co

Avec Jay-Z et Beyoncé tournant un clip au sein du Louvre et Damien Hirst sur le tournage d’un clip de Blur, il y a comme une inversion des rôles. Les collaborations entre artistes et musiciens n’ont rien de nouveau si l’on pense à Andy Warhol prenant les rennes de la vidéo Symphony of Sound du groupe The Velvet Underground & Nico. Quand les pop stars empruntent les codes des artistes et que l’art visuel s’introduit dans la scène musicale, il y a comme un parfum de déjà vu. Retour sur les collaborations les plus mémorables.

Retour vers la peinture

Mise au placard durant cette dernière décennie, la peinture fait un retour en force ces dernières années. Toujours pratiquée par de nombreux artistes contemporains, elle cristallise un besoin d’authenticité engendré par des années d’errance utopique où l’on se disait que le plastique c’est magnifique.

Ça sent le sapin!

Composé de bouteilles de vin ou en forme de plug anal gonflable, le sapin de Noël ne cesse d’inspirer les artistes confirmés ou émergeants. Souvent détourné, il devient un objet contestataire, dénonçant le côté mercantile des fêtes de fin d’année ou encore pur blasphème. Tour d’horizon des sapins les plus mémorables.

L’art de se mettre en scène ou en danger?

Un homme nu promené en laisse, un autre dont la bouche est cousue, une femme blessée au ventre. Non, nous ne décrivons une salle de torture, mais bien plusieurs performances d’artistes. Décryptage d’un univers où le corps ainsi que la souffrance psychologique et physique sont au centre de tout.

Et moi et moi et moi!

Alors que les selfies pullulent sur les réseaux sociaux, l’autoportrait n’a jamais été autant d’actualité. A la fois reflet de notre société où le paraître tient une place capitale, il est source d’inspiration pour une nouvelle génération d’artistes.

Et… plouf! Olaf Breuning

Ambiance flower power à l’Hotel Standard de Miami. Lors de Art Basel en 2010, le spa Six Scents a mandaté l’artiste Olaf Breuning pour concevoir une installation. Faites l’amour, pas la guerre… dans le bassin froid extérieur du spa flottent 300 balles anti-stress en forme de seins et des centaines de fleurs en plastique.

Et… plouf! David Hockney

Comment ne pas évoquer A Bigger Splash (1967) de David Hockney dans notre chronique estivale? En véritable ode au style de vie californien, cette oeuvre magnifie l’architecture moderne de cette région, avec ces villas aux lignes épurées comme la Stahl House de Pierre Koenig.

Et… plouf! Leandro Erlich

Port du maillot de bain… facultatif! Pas besoin de se mouiller pour piquer une tête dans la piscine de Leandro Erlich puisque ici, tout est illusion. En effet, depuis 2004, Swimming Pool (1999) a élu domicile au musée d’art contemporain de Kanawaza au Japon.

Le saviez-vous? 21 mètres de Fabrice Gygi

Saviez-vous vous que la hauteur de la sculpture 21 mètres de Fabrice Gygi correspond à la hauteur de construction maximale autorisée dans le quartier de Chandieu à Genève?

Le saviez-vous? Station de métro de la Bessières

Saviez-vous que la sculpture M20 (2006) de la station de métro de la Bessières à Lausanne génère des arcs-en-ciel?

Le saviez-vous? Chaise de l’ONU

Broken Chair, la chaise géante trônant devant l’ONU à été érigée pour récolter plus de signature à la convention d’Ottawa sur les mines antipersonnel.

Le saviez-vous? GucciGhost

L’origine du GucciGhost de Trouble Andrew vient d’un déguisement d’Halloween.

Le saviez-vous? Fashion Nude Company

A la fin des années soixante, Yayoi Kusama a lancé une marque de vêtements au nom évocateur: ”The Fashion Nude Company Ltd”.

Le saviez-vous? Pipi de chat

Gustav Klimt utilisait de l’urine de chat comme fixatif. Son obsession pour les félins le poussa à recouvrir certains de ces carnets de croquis avec leur urine qu’il considérait comme le meilleur moyen de conservation.

Le saviez-vous? Art brut

La collection d’art brut de Jean Dubuffet, composée d’oeuvres de marginaux, prisonnier et patients d’asile psychiatrique, devait initialement rester à Paris.