Schwache Lichter est une exposition personnelle composée de Cecilia De Nisco de lumières tamisées et d’atmosphères tamisées. Il comprend des images intimistes mises en scène dans des salles cosy : des « peintures de chambre » éloignées de la rue et du parkour. A travers leurs titres, Cecilia initie un dialogue à distance : elle s’adresse toujours à un « vous » présent dans ses peintures, un interlocuteur émotionnel différent du spectateur. Le plus grand, c’est toi et moi sur le lit, sans rien faire du tout (à demain ?). Il se compose de deux toiles. La structure du diptyque reflète son sujet, présentant les protagonistes du dialogue qui façonne l’exposition. Les deux personnages allongés dans leur lit, appartenant chacun à une moitié différente du tableau, se rencontrent en se touchant sur la toile de gauche.

Cecilia a chargé la scène d’une intimité oisive qui désamorce toute connotation érotique : « Voyons-nous ce soir, mais ne faisons rien. » L’instant de quiétude, une seconde avant de s’endormir ou quelques minutes après le réveil, est entaché de trois présences inquiétantes : l’ombre d’un long bras tendu sur le lit, un profil au nez allongé tombant du plafond et une silhouette entrant dans la pièce, reflété dans le miroir suspendu au-dessus du lit. Aussi, en y regardant de plus près, le visage qui entre en collision avec la marge entre les deux toiles est détaché de la peinture, presque illisible. La peinture, jeu de textures, de draps, de peau et de couvertures, incrustation de surfaces comblant les lacunes, se transforme ainsi en un dispositif visuellement et narrativement stimulant. Elle donne le ton de l’exposition : dans les rêves comme dans l’intimité d’un câlin, il est impossible d’être à l’aise.


Cecilia De Nisco - Schwache Lichter
VIN VIN
samedi 2 Déc 2023 au samedi 3 Fév 2024

VIN VIN
Hintzerstraße 4
1030 Vienne
Autriche

Etiquettes
Cecilia De Nisco