Sélectionner une page

Découvrir tout objet avec un regard d’archéologue, capter instantanément son histoire secrète, les mystères qui l’habitent et magiquement les révéler … Ainsi pourrait-on, sans en épuiser le sens et les facettes multiples, situer la démarche qui sous-tend les frottages, que je nommerais plutôt «oeuvres au noir » pour en marquer l’esprit, de l’artiste-alchimiste Patricia Terrapon. Frottement subtil et technique de ce bois brûlé d’où rejaillit l’étincelle, mais surtout frottement de la sensibilité profonde de l’artiste avec l’objet. Serait-il de vil métal elle le transforme en or.

La Pinacothèque 
du 30 octobre au 24 novembre 2019

rue de Montbrillant 28
1201 Genève
022 735 66 75

Vernissage mercredi 30 octobre dès 18h
Finissage dimanche 24 novembre de 11h à 15h

Ouverture
– mercredi et vendredi de 16h à 19h
– les samedis de 13h à 18h (présence de l’artiste : Samedi 16 et 23 novembre)

Evénements :
– atelier jeu de frottages: pour petits et grands. Samedi 16 novembre, de 13h à 18h, sans inscription.
– lecture de Michel Barras: extraits de l’archéologie singulière d’un écrivain: «W ou le souvenir d’enfance» de Georges Pérec. Dimanche 24 novembre 2019, à 13h.


Du banal à la Beauté : archéologie instantanée
Etiquettes