Sélectionner une page

Moving women, femmes en mouvement, femmes émouvantes – ou comment aujourd’hui, en 2019, les femmes sont représentées dans les vidéos et les films d’artistes. Voici le thème de la nouvelle exposition parisienne coorganisée par la galerie Danysz et Barbara Polla, galeriste, écrivaine et fine connaisseuse de la vidéo d’art.

Cette exposition 100% video réunit des stars de la video dont l’italien Mario Rizzi représentant du pavillon tunisien à la dernière Biennale de Venise, habitué du Festival du Film de Berlin, et dont le travail est inclus dans les collection du MoMA à New York ; l’Australien Shaun Gladwell lui aussi représentant de son pays à la Biennale de Venise par deux fois ; Erwin Olaf exposé aussi en ce moment au GemeenteMuseum de la Haye et bientôt au Rijksmuseum à Amsterdam ; ou encore le français Laurent Fievet lauréat récemment du prix vidéo de l’Hôtel Windsor decerné par Caroline Bourgeois et Gilles Fuchs entre autres. Les huit artistes internationaux réunis ici mettent en scène des femmes aux multiples visages, considérées dans leur absolue complexité et leurs diversités.

Exposition entièrement dédiée aux images en mouvement, comme la galerie aime en présenter, Moving women manifeste le soutien constant de Magda Danysz et Barbara Polla à la création audiovisuelle. Membre du conseil d’administration du Cube (centre de création numérique d’Issy-les-Moulineaux), Magda Danysz a très régulièrement intégré des oeuvres audiovisuelles dans sa programmation depuis ses toutes premères expositions en 1991. Barbara Polla co-commissaire de l’exposition organise quant à elle de façon régulière depuis 2011 des soirées de projections vidéos à thèmes intitulées Video Forever et a été co-commissaire de l’exposition consacrée à l’artiste Shaun Gladwell à Sydney en 2015. L’œuvre iconique d’Erwin Olaf, intitulée Moving Portraits, issue de sa récente série Shanghai, porte un regard sensible et troublant sur le temps qui passe et construit un portrait de femme multifacette en présentant côté à côte des femmes de différents âges. Photographe de formation, Erwin Olaf utilise la vidéo comme un second langage. Il anime ses photographies et donne vie à ses modèles. Chacune d’entre elles s’anime ainsi à tour de rôle et s’adresse à qui la regarde : « Aime-moi, regarde-moi… ». Désir profondément humain. La diversité des œuvres réunies va de la liberté arrogante de Natalia (Yapci Ramos), à la prise de responsabilité face au destin que représente Mario Rizzi dans Al Inthitar, de la force physique (Dana Hoey, Boxing) à la douceur absolue de la relation mère-fille (Clare Langan), ou encore des porteuses de mémoire aux porteuses de lumière (Shaun Gladwell, Lee Yanor).

C’est une véritable invitation à venir partager leurs regards sur des figures de femmes variées et sur leurs histoires, que ces artistes venus de différents pays proposent au spectateur. Avec cette exposition, la galerie Danysz réaffirme son attachement à la diversité de sa programmation et sa capacité à mettre en lumière des artistes dont les démarches créatives sont profondément actuelles.

Dana Hoey, Fighter, 201


Moving Women
Danysz gallery
samedi 13 Avr 2019 au jeudi 16 Mai 2019

Danysz gallery
78 rue Amelot
75011 Paris
France