Sélectionner une page

Nous sommes souvent victimes de l’illusion de croire que la signification du langage est ce qu’il désigne. Ainsi du mot sexe qui peut renvoyer chacun à ses mystères de pudeur, de répulsion ou d’impensable et convoquer toutes les dimensions métaphoriques de l’art ou de la poésie.

dire d’une exposition qu’elle est érotique expose à des malentendus. Le premier peut laisser espérer ou redouter une exposition désuète du type de celle que l’on range, par analogie, dans les derniers rayons d’une bibliothèque qu’on nommait les enfers. Une exposition avec des guêpières et des tralalas. Le second malentendu pourrait nous mettre dans le malaise d’avoir encore à subir une pesante démonstration de sciences humaines autour de graves enjeux sociaux et éthiques, et par cette porte ouverte, d’inviter les grandes figures de Georges Bataille ou de Jacques Lacan comme s’ils étaient chez eux, là, dans les moiteurs et les intimités. Un exposé savant qui dirait quelque chose de l’histoire du pêché du jardin d’Eden à Tinder.

Vous ne verrez rien d’autre dans l’exposition proposée par Gilles Maignaud et la Galerie B+ qu’une invitation faite à un groupe d’artistes de composer une variation multimédia en douceurs et en stridences, en cuivres et en murmures qui vous fera simplement penser à ce que vous aurez du mal à nommer. Plus ou moins.

Exposition collective:
Gérald Bortoluzzi
Béatrice Brérot
Marjolaine Larrivé
Gérard Mathie
Claire Paugam .
Sarah V

commissaire d’exposition
Gilles Maignaud


+ ou - sexe
Galerie B+
samedi 23 Mar 2019 au samedi 27 Avr 2019

Galerie B+
1 rue Chalopin
69007 Lyon
France

Etiquettes