Sélectionner une page

L’oeuvre de Philippe Barde est si concentrée à dévoyer les frontières de la nature et de l’artifice qu’elle arrive à renouer avec les permanences souterraines d’un art de suggestion – à la fois cérébral et tactile en s’opposant pourtant définitivement à la pure représentation. Autant des problématiques posées que le lien entre art et nature va toujours de soi. Preuves stimulantes également que le meilleur de l’art d’aujourd’hui est encore capable de provoquer notre émotion, de nous subjuguer.

Extraits du texte de Frédéric Bodet

Philippe Barde, Pierre, 2018

Pierres volées
Galerie Rosa Turetsky
jeudi 2 Mai 2019 au samedi 15 Juin 2019

Galerie Rosa Turetsky
Grand-Rue 25
1204 Genève
Suisse