Mary Quant: l’inventrice de la minijupe nous a quitté

par 15 avril 2023Design & Style, Hommage


Figure emblématique du Swinging London, la créatrice de mode la plus influente des années 1960 s’est éteinte jeudi 13 avril, alors âgée de 93 ans. Considérée comme l’inventrice de la minijupe, bien que ce titre soit source de querelle avec André Courrèges, elle a contribué à la libération du corps de la femme, grâce à son audace et son avant-gardisme. Retour sur six créations iconiques.

Minijupe

Encore aujourd’hui, la parenté de l’invention de la minijupe n’est toujours pas entièrement attribuée à Quant, ni à Courrèges d’ailleurs. Une chose est sûre, c’est bien elle qui l’a démocratisée au Royaume-Uni et dans le reste du monde. Cette pièce incontournable de notre garde robe est du reste la création la plus emblématique de la créatrice. Mary Quant a d’ailleurs  nommé ainsi ce vêtement en référence à son modèle de voiture préféré: la Mini Cooper.

Hot Pant

Dessinés pour la première fois en 1966, le Hot Pant, un short extra court qui comme la minijupe a fait couler de l’encre, deviendra un must-have dans les années 1970. Comme pour toutes ses créations, Mary Quant tenait à ce que toutes les femmes puissent le porter, indépendamment de leur âge ou de leur morphologie.

PVC

Enfin des vestes de pluie qui ont de l’allure! Mary Quant introduit le PVC dans sa Wet Collection en 1963, présentée à l’hôtel Crillion de Paris. Cette ligne lui a valu sa première couverture du magazine Vogue. Portée par des célébrités telles que Cynthia Lennon, la collection aux allure futuristes marie formes géométriques et couleurs vives des sixties.

Collant à motifs

L’amour de la créatrice pour les couleurs et les formes synthétisées se retrouve également dans ses collants à motifs, qui se marient parfaitement avec ses minijupes. En 1954, elle s’associe à la Nylon Hosiery Company, qui a développé une technique de fabrication de bas longs se rejoignant en haut ayant été de plus spécialement teints pour Mary Quant. Ainsi est né le collant tel qu’on le connait aujourd’hui.

Mascara Waterproof

Qui dit look haut en couleur, dit maquillage! Mary Quant a également lancé une ligne de cosmétique dont l’invention phare n’est rien d’autre que le mascara Waterproof. On lui doit également l’apparition de couleurs audacieuses dans les palettes d’ombre-à-paupières.

Marguerites & Daisy Doll

Les années 1960 marquent l’ascension du marketing et de la publicité. Soucieuse que sa marque soit facilement reconnaissable, Mary Quant choisi de simplifier une marguerite pour créer son logo. Elle lance également en 1973 la Daisy Doll, une poupée en concurrence avec Barbie, qu’elle habille avec ses créations.

Partagez cet article:

Plus d’articles

L’image du jour : Ilénia and Erwan de Phinn Sallin-Mason

L’image du jour : Ilénia and Erwan de Phinn Sallin-Mason

Chez Phinn Sallin-Mason, les caractéristiques attribuées aux genres s’inversent et rendent leurs frontières floues. L’artiste, effectuant actuellement un bachelor en photographie à l’Ecal, aime brouiller les pistes et amène à nous interroger sur les constructions sociales qui nous enferment dans des rôles bien souvent stéréotypés.

Anima Mundi, le vernissage

Anima Mundi, le vernissage

Si l’âme du monde devait prendre forme sous nos yeux, on espérerait qu’elle charrierait la beauté de l’humanité, qu’elle serait porteuse d’un espoir dont nous avons plus que jamais besoin. Les artistes Philippe Fretz, Michael Rampa et Jérôme Stettler se sont penchés sur des thèmes universels en créant un dialogue ouvert entre leurs œuvres. Retour sur le vernissage du 1er juin.

Rencontre avec Marta Ponsa

Rencontre avec Marta Ponsa

Saviez-vous que le modèle de l’Ophélie de Millais était Elizabeth Siddal, une poétesse et artiste talentueuse dont le travail reste à ce jour assez méconnu du grand public ?