A table! (Part 4) Petits pois carottes

par 31 octobre 2020Art contemporain

Quand les arts de la table s’invitent chez les artistes, la vaisselle s’accumule, on dîne verticalement, la soupe industrielle devient mythique et les bananes se changent en or. De Daniel Spoerri à Subodh Gupta, tour d’horizon des créations les plus mémorables. A table!

S’il y a deux légumes qui vont de paire, ce sont bien les petits pois et les carottes. A tel point qu’ils ont même inspiré une oeuvre à l’artiste Charles Husser pour qui l’art est nourriture. Il faut dire que l’artiste ne tire pas la carotte, puisque tous les jours, les aliments composant son repas lui inspirent une image qu’il couche sur la toile. Pour lui, l’action de peindre est vitale. Son désir de partage, à l’image d’un repas, se ressent dans son art. Une envie qui ne date pas d’y hier, l’artiste ayant accroché ses toiles dans les rues de Montpellier entre 2009 et 2010 afin que les passants se les approprient. Puisant ses inspirations dans le néo-expressionnisme de Tàpies ou Baselitz, l’artiste français se concentre sur l’essentiel, nous livrant ainsi des compositions épurées. Aussi dépouillée que le plat qu’elle représente, Petits pois carotte (2020) évoque donc l’amour des choses simples. Tout comme Delerm, avec La première gorgée de bière, Charles Husser n’est pas le seul à sublimer l’essentiel. On se souviendra notamment de Warhol qui faisait son beurre avec ses fameuses conserves alignées comme des petits pois dans Campbell’s Soup Cans (1961-1962). D’ailleurs, dans une interview, il confiait manger tous les jours ce même repas. Mais ne mettons pas tous les oeufs dans le même panier! Au contraire d’Andy, Husser aborde ce thème de manière plus conviviale, comme en témoigne 2 bouteilles de vin et 1 paquet de chips. Santé!

A table – Charles Husser
Jusqu’au 5 décembre, à l’espace L
Rue des Bains 23
1205 Genève

Vernissage le weekend du samedi 31 octobre et dimanche 1 novembre 2020 de 11 à 18h

Petits pois carotte (2020)

2 bouteilles de vin et 1 paquet de chips (2020)

Partagez cet article:

Plus d’articles

La prolongation de l’instant

La prolongation de l’instant

En mêlant sculptures, installations et vidéos, l’artiste japonais Taro Izumi imagine des oeuvres aux formes diverses repoussant parfois les frontières de l’absurde. Avec son ton malicieux, l’artiste décrypte notre société en de jouant ses codes fortement liés à l’image.

L’amour sauvera le monde

L’amour sauvera le monde

Dans ce climat hostile, où l’avenir semble incertain, il n’y a que l’amour qui puisse sauver le monde. L’amour, sous ses formes les plus diverses, incarnées par l’art et la création, pour ne pas paraphraser Dostoïvsky. Avec cette exposition, la galerie C nous invite à redécouvrir l’amour sous sa forme originelle.

Together We Shine Brighter

Together We Shine Brighter

Dans une harmonie de couleurs chatoyantes, les motifs évanescents de Crystel Ceresa répondent aux tracés vibrants de Daniel Orson Ybarra, transportant l’observateur dans un monde onirique.
La première émotion ressentie en découvrant l’accrochage dans la galerie Marthaler est empreinte de bien-être, de positivité et, en cette période particulièrement trouble, inutile de préciser à quel point on en a besoin!