L’image du jour: Horizontal de Judith Bernstein

par 30 novembre 2022L'image du jour

Chez Judith Bernstein, les organes génitaux deviennent féroces. Pionnière de l’art féministe aux côtés des Guerilla Girls, l’artiste New Yorkaise marquera le paysage artistique de cette époque avec ses vulves expressives et ses dessins de vis biomorphiques évoquant un pénis devenus iconiques. Ces pièces monumentales s’approprient de manière provocante l’image de la vis en tant que symbole phallique de l’oppression, comme dans l’expression anglaise being screwed”.  Devenue une image incontournable du féminisme dans l’art, ces dessins ont inspiré tout une génération de jeunes femmes. Pourtant, après son Master en section artistique à Yale, il aura fallu 25 ans à Judith Bernstein pour pouvoir exposer son travail,  pour des raisons de censure. Cette dernière la suit jusqu’en 1974, car Horizontal (1973) est recalé de l’exposition “Focus: Women’s Work – American Art in 1974”au Museum of the Philadelphia Civic Center. L’un des motifs de ce rejet fut le ”manque de valeurs sociales rédemptrices” et ”phraséologie couramment appliquée à la pornographie”, des raisons qui paraissent bien insensées de nos jours! Une pétition sera même signée par des critiques et conservateurs importants, tels que Clement Greenberg, Linda Nochlin, Lucy Lippard, Louise Bourgeois et la directrice fondatrice du New Museum, Marcia Tucker.

Horizontal, 1973, chez Hauser Wirth en 2012

Partagez cet article:

Plus d’articles

Par les yeux de la louve de Muriel Rodolosse

Par les yeux de la louve de Muriel Rodolosse

L’artiste française nous entraîne dans un paysage sylvestre où le toxique se mêle au comestible. Une foison d’éléments aux couleurs vives émerge d’une forêt de bouleaux dont la densité semble augurer un sombre présage. Une femme louve se fond dans le décor oscillant entre les éléments, comme si ces derniers la portaient ou la faisaient tomber en même temps. Fidèle à sa technique de prédilection, l’artiste peint ”à l’envers” sur des panneaux de plexiglas monumentaux. En effet, au lieu de commencer par le fond, Muriel Rodolosse s’attèle aux détails, puis ajoute le reste de la composition par couches successives. D’ailleurs, elle explique procéder dans le même ordre que lorsque l’on contemple une personne: on commence par regarder son visage, les vêtements qu’elle porte puis pour finir le décor. De cette manière, l’artiste crée des images de la même façon que l’on perçoit notre environnement. 

In Silico n°27 de Sébastien Mettraux à ArtGenève

In Silico n°27 de Sébastien Mettraux à ArtGenève

Végétaux célestes
Préoccupé depuis longtemps par les enjeux environnementaux, Sébastien Mettraux a été marqué par la canicule qui a frappé l’Europe, changeant la physionomie de sa région natale. Etangs disparus, collines verdoyantes devenues jaunes ou animaux amaigris sont autant de signes augurant un point de non retour. D’ailleurs les dernières toiles d’In Silico se font plus aériennes, on a l’impression que les structures végétales et organiques, voire minérales, s’évaporent dans les cieux. Comme si les derniers signes de vie sur Terre avaient rendu l’âme et ne subsistaient que dans le monde virtuel. Dans ce cas de figure, l’humain ne pourrait contempler la nature qu’il a détruite que par le prisme du Metaverse, un monde où les fractales seraient générées par un code et les éléments de la nature se mueraient en une abstraction, sans pour autant l’atteindre réellement.

L’image du jour: A Doll’s House de Arvida Byström

L’image du jour: A Doll’s House de Arvida Byström

Arvida Byström s’approprie la Love Doll à la manière d’un marionnettiste. Dans A Doll’s House (2022), l’artiste suédoise se met en scène avec Harmony, la tristement célèbre poupée sexuelle AI fabriquée par Realdolls, reproduisant tantôt la Pietà de Michelangelo tantôt des poses sexy. La poupée est à la fois sujet et objet. Parfois on confond l’artiste avec  cette dernière. Arvida Byström étant une digitale native, elle  s’interroge sur la robotisation de l’humain, notamment sur les présences féminines issues de l’intelligence artificielle tel que Siri dans notre vie courante…