L’image du jour: Rebellious Silence de Shirin Neshat

par 7 mars 2023L'image du jour

Il y a des images qu’il n’y a plus besoin de présenter: Rebellious Silence (1994) en fait partie. La veille de la journée internationale des droits de la femme, Le Chat Perché tenait absolument à partager cette œuvre, si actuelle et chère à son coeur ♥️. Lorsqu’elle a 17 ans, Shirin Neshat part étudier au États-Unis, mais entre-temps, en 1979, la révolution islamique éclate et elle ne pourra jamais revenir dans son pays d’origine. Dans la série Women of Allah, des récits conceptuels sur les femmes guerrières qui ont combattu cette révolution, l’artiste pose en dévoilant des parties de son corps. Sur chaque cliché, elle inscrit un texte calligraphique en farsi sur les yeux, le visage, les mains, les pieds ou encore la poitrine. Ces textes de poètes iraniens contemporains ont pour sujet le martyre et le rôle des femmes dans la Révolution. En prêtant son corps et en posant, elle assume ainsi le rôle d’interprète. Ces photographies sont devenues des portraits emblématiques militants. Malgré la puissance que dégage les images, chaque regard soumis de femme, suggère une réalité beaucoup plus complexe et paradoxale derrière la surface.

Exposition avec Prune Nourry: Strand for woman au FIAF: French Classes & culture #WomanLifeFreedom // @fiafny // @prune // @shirin__neshat

Rebellious Silence, 1994

Partagez cet article:

Plus d’articles

L’image du jour: Baltazar de Florence Schlegel Schürch

L’image du jour: Baltazar de Florence Schlegel Schürch

Et si les arbres portaient des noms ? Chez l’illustratrice Florence Schlegel Schürch, ils sont bien plus que des anonymes. Débutée à Zanzibar, cette série de dessins naît d’une véritable passion pour les arbres. En dressant leurs portraits, l’artiste met en lumière leur individualité à travers un dessin méticuleux et des couleurs attrayantes.

L’image du jour: Apocalypse Now de Sandrine Pelletier

L’image du jour: Apocalypse Now de Sandrine Pelletier

Cette œuvre tridimensionnelle rassemble plusieurs éléments essentiels à l’œuvre de Sandrine Pelletier: bois brûlé et tons chauds rappelant la finitude de l’être humain et du monde. Le format de cette œuvre s’inspire de la scène d’introduction du film au titre éponyme de Francis Ford Coppola, une adaptation de la nouvelle Heart of Darknessde Joseph Conrad, où les personnages évoluent dans la jungle du Vietnam. Réalisée à l’aide d’acide sur du cuivre, cette œuvre rapelle l’héliogravure, une technique d’impression destinée aux grands volumes tels que les journaux. Comme si cette œuvre avait pour vocation de témoigner des feux de fôret, véritable fléau du au réchauffement climatique.

Image du Jour : Portraits Grandeur Nature de Agnès Thurnauer

Image du Jour : Portraits Grandeur Nature de Agnès Thurnauer

Dans la série Portraits Grandeur Nature, des tondi d’un mètre vingt en résine et époxy, Agnès Thurnauer féminise les noms d’artistes célèbres : Francis Bacon devient Francine Bacon, Marcel Duchamp Marcelle et ainsi de suite. Ses œuvres aux allures de badges mettent en lumière avec humour et mordant le manque de considération envers le travail des artistes féminines.