L’objet du désir: Bleu, couleur des songes

par 9 septembre 2019Home sweet Home

De Prusse ou de Klein, le bleu habille les songes. Le Chat a sélectionné des oeuvres dans ces tonalités. Chaque mois, il vous fera part de ses coups de coeur. Avis aux collectionneurs!
Septembre: Rêver.

Barbara Cardinale
La tête dans les nuages, 2017
Transfert et crayon de couleur sur papier.
90 x 65 cm
CHF 2’100.–

Club d’art contemporain
http://www.cdac.ch/fr/

Pascal Berthoud
Inciser le temps IV, 2019
Crayon et acrylique sur toile
103 x 79 cm
CHF 5’500.–

Gowen Contemporary
http://www.gowencontemporary.com/

Matt Mignanelli
Autumn (New York II), 2018
Acrylique et émail sur toile
61 × 45.7 cm
CHF 3’000.–

Dubner Moderne
https://www.dubnermoderne.ch/

Martha Zgierska
Afterbeauty I, 2018
Impression directe sur papier Hahnemühle Photo Rag Pearl, monté sur Dibond 150 x 107.2 cm:   6’500 CHF
40 x 28.6 cm:  2’000 CHF

Gowen Contemporary
http://www.gowencontemporary.com/

Isca Greenfield-Sanders
Bathers, 2016
Technique mixte
20,3 x 20,3 cm
CHF 4’350.–

Dubner Moderne
https://www.dubnermoderne.ch/

Pierpaolo Ferrari et Maurizio Cattelan x Selleti
Collection Selleti Wears Toiletpapper
Polyester, bois, polyuréthane, métal
70cm x 79cm x 86cm
CHF 999.–

Globus
www.globus.ch

Partagez cet article:

Plus d’articles

A table! (Part 4) Petits pois carottes

A table! (Part 4) Petits pois carottes

Quand les arts de la table s’invitent chez les artistes, la vaisselle s’accumule, on dîne verticalement, la soupe industrielle devient mythique et les bananes se changent en or. De Daniel Spoerri à Subodh Gupta, tour d’horizon des créations les plus mémorables. A table!

La prolongation de l’instant

La prolongation de l’instant

En mêlant sculptures, installations et vidéos, l’artiste japonais Taro Izumi imagine des oeuvres aux formes diverses repoussant parfois les frontières de l’absurde. Avec son ton malicieux, l’artiste décrypte notre société en de jouant ses codes fortement liés à l’image.

L’amour sauvera le monde

L’amour sauvera le monde

Dans ce climat hostile, où l’avenir semble incertain, il n’y a que l’amour qui puisse sauver le monde. L’amour, sous ses formes les plus diverses, incarnées par l’art et la création, pour ne pas paraphraser Dostoïvsky. Avec cette exposition, la galerie C nous invite à redécouvrir l’amour sous sa forme originelle.