Sélectionner une page

En donnant ce titre à la projection exceptionnelle de 50 vidéos pendant une durée d’un mois à Genèvemounir fatmi indique clairement l’importance primordiale de son œuvre vidéo dans l’ensemble d’une création plus-que-plurielle. Après avoir montré en juin 2018, au Musée de l’Élysée à Lausanne, 21 vidéos en screening, avec THIS IS MY BODY, c’est la première fois que fatmi montre la quasi totalité de sa production vidéo dans une exposition. Grâce à une nouvelle collaboration entre Analix Forever et Art Bärtschi & Cie, ce sont vingt ans de création à découvrir au Loft: de 1997 à 2017.

mounir fatmi, faiseur d’images, fait écran de tout, de nos ambiguïtés, de nos peurs et nos désirs, de nos solitudes et de nos rêves, de nos mondes et de nos mots. Et avec ses images singulières, l’artiste agite nos émotions au cœur d’un environnement à la fois profondément inspiré et puissamment créatif. Le tout au son de musiques imaginaires parfois effrayantes, toujours hypnotiques.
Tous les mots du monde ne peuvent parler de solitude
Je veux des mots qui accueillent l’étranger dans son pays d’exil
Je veux des mots qui ressemblent à des mains qui tremblent
Tous les fragments du monde ne formeront pas un seul mot
Si seulement les rêves étaient sous titrés…

Les vidéos de mounir fatmi, d’une certaine manière, sont ce «sous-titrage», cette révélation de ses rêves que l’artiste appelle de ses vœux.

THIS IS MY BODY: l’image est tirée des Ciseaux (2003). Pour réaliser ce joyau qu’est la vidéo Les Ciseaux, fatmi a utilisé et monté les scènes d’amour censurées (coupées au ciseau…) du film Une minute de soleil en moins, de Nabil Ayouch. Avec ses Ciseaux, fatmi « recoud », répare, et réalise une triple magie: sauvegarde du film original de Nabil Ayouch ; critique frontale de la censure; et discours sur l’amour. D’un film d’amour tronqué de l’irréductible beauté de l’érotisme, mounir fatmi, comme le dit Nicole Brenez, refait un film d’amour. Un film d’amour des images: fatmi les étreint, inlassablement, jour et nuit. Ses images sont son corps.

Et au cours de la création vidéo, fatmi crée aussi des photographiesLe langage des fleurs, la série photographique, montre l’homme et la femme qui tentent un face à face, une union presqu’impossible. Presque.

Analix Forever remercie Barth Johnson et Art Bärtschi & Cie d’accueillir cette exposition exceptionnelle au LOFT.

La série de photographies de mounir fatmi C’est encore la nuit est exposée en parallèle à Analix Forever, 2 rue de Hesse, jusqu’au 17 novembre.
Et retrouvez la vidéo NADA de mounir fatmi à LOOP, Barcelone, du 20 au 22 novembre.


This is my body
LOFT (Art Bärtschi & Cie)
jeudi 1 Nov 2018 au vendredi 30 Nov 2018

LOFT (Art Bärtschi & Cie)
route des Jeunes 43
Genève
Suisse