De l’art au poil!

par 17 décembre 2018Art contemporain, Exposition

Cet hiver, la galerie Laurent Marthaler se transforme en Pop Up Store en présentant l’exposition Tu danses et tu penses à moi, une rencontre entre l’artiste genevois Hadrien Dussoix et la styliste Céline Peruzzo.

Le premier a collaboré avec un ensemblier décorateur afin de créer des fauteuils uniques, a mi-chemin entre l’œuvre d’art et l’artisanat. De son côté, Céline Peruzzo, transforme d’anciens manteaux de fourrure en modèles uniques, avec une doublure peinte à la main.

A l’heure où le port de la fourrure est controversé, la créatrice propose une alternative éthique et écologique puisqu’aucune nouvelle peau n’est utilisée. Ses pièces sont travaillées de manière originale, comme les manteaux à la peau retournée et à l’étoffe peinte à la main, créant ainsi un doux cocon aux couleurs vibrantes. Elle propose également des pièces plus abordables comme ces châles triangulaires en mouton.

Côté décoration d’intérieur, Hadrien Dussoix élargit sa palette en proposant aussi des coussins peints à la main, aux accents street art. Idéal si vous cherchez des cadeaux originaux et uniques.

Jusqu’au 31 janvier à la galerie Laurent Marthaler Contemporary

Partagez cet article:

Plus d’articles

Conversation impossible: Ben & Basquiat

Conversation impossible: Ben & Basquiat

Lorsque Red Savoy de Basquiat rencontre Ethiopie de Ben, le débat est on ne peut plus d’actualité. Ces deux toiles créées à quelques années d’intervalle, sur deux continents différents racontent entre autre l’historie moderne des migrations et rappelle l’importance de l’appartenance ethnique dans la culture américaine. Elles nous questionnent aussi sur notre rapport à la charité. Conversation impossible.

Les lits de la discorde

Les lits de la discorde

Cet après-midi, je me suis rendue à la galerie Mezzanin pour le vernissage d’EX-POSITION21 de Gianni Motti. L’ouverture a été avancée car la semaine prochaine, tout est de nouveau fermé. Ayant en permanence soif de culture et besoin de m’évader du quotidien grâce à l’art contemporain, je ne pouvais manquer cet événement.

Dans de beaux draps!

Dans de beaux draps!

Quand les restrictions sanitaires ont été imposées par le gouvernement, Gianluigi Maria Masucci n’a pas manqué d’imagination pour répondre à sa nécessité de créer. Vivant actuellement en Italie, il a su s’adapter afin de ne pas sombrer dans l’inactivité. Cette période lui a été très productive et a donné naissance à des oeuvres au support on ne peut plus surprenant.