L’apéro du Chat: Humagne rouge

par 2 juillet 2021Art contemporain, Billet d'humeur

Vendredi 2 juillet 2021

Merci la Suisse! Merci d’accueillir le monde, fuyant la guerre ou un régime dictatorial. Merci d’avoir accueilli Le Chat Perché il y bientôt 36 ans. Il a trouvé refuge en cette belle Helvétie, confirmant ainsi que ce billet d’humeur serait bien trop court pour y énumérer toutes les louanges que nous inspire cette hôtesse hors pair. Alors concentrons-nous sur le savoir-faire et l’art helvétique mitonné avec amour dans ses grandes écoles gratuites où bon nombre d’entre nous a eu la chance de se former. Elle a, comme d’autres contrées, donné naissance à Fluxus, puis bercé le dadaïsme au Cabaret Voltaire. Elle a enseigné la photographie à Urs Fischer et les arts appliqués à Jean Tinguely, un esprit libre qui a su inventer des machines ne servant à rien, mais qui apportent le bonheur à ses contemplateurs. Parmi tous les talents qu’elle a élevés, on notera une certaine liberté dans leur démarche propre à la sérénité qu’elle nous offre à tous. En effet, on a tendance à oublier que la Confédération est garante d’une grande liberté d’expression et permet aux jeunes artistes de cultiver leur art sans aucune répression. Un luxe dans ce monde de tyrans. Alors faites comme AHOY!, le bateau du musée Tinguely, suivez votre voie, calmement, mais sûrement. Une chose est sûre, peu importe l’issue du match de football ce ce soir, la Suisse restera une championne dans tous les autres domaines.

rs Lüthi, Trash & Roses, 2002

Urs Fisher

Pipilotti Rist, Ever Is Over All, 1997

Sylvie Fleury, Palette of Shadows, 2018

Museum Tinguely AHOY!

Partagez cet article:

Plus d’articles

L’image du jour : Ilénia and Erwan de Phinn Sallin-Mason

L’image du jour : Ilénia and Erwan de Phinn Sallin-Mason

Chez Phinn Sallin-Mason, les caractéristiques attribuées aux genres s’inversent et rendent leurs frontières floues. L’artiste, effectuant actuellement un bachelor en photographie à l’Ecal, aime brouiller les pistes et amène à nous interroger sur les constructions sociales qui nous enferment dans des rôles bien souvent stéréotypés.

Anima Mundi, le vernissage

Anima Mundi, le vernissage

Si l’âme du monde devait prendre forme sous nos yeux, on espérerait qu’elle charrierait la beauté de l’humanité, qu’elle serait porteuse d’un espoir dont nous avons plus que jamais besoin. Les artistes Philippe Fretz, Michael Rampa et Jérôme Stettler se sont penchés sur des thèmes universels en créant un dialogue ouvert entre leurs œuvres. Retour sur le vernissage du 1er juin.

Au-delà des apparitions

Au-delà des apparitions

Cet hiver, la fondation Louis Vuitton présente dans sa galerie 3 un solo show de Xie Lei. L’artiste chinois nous immerge dans un univers fantasmagorique, peuplé d’apparitions. Véritable voyage au cœur de camaïeux oscillant entre le vert émeraude et le vert de Sèvres, le peintre nous livre l’expression de ses pensées sur l’existence.