Conversations impossibles: Annelies Štrba & Bernhard Schobinger

par 7 juillet 2021Art contemporain, Conversation impossible, Photographie contemporaine

Lorsque les bijoux de Bernard Schobinger papotent avec les premières photos d’Annelies Štrba, on découvre les prémices du travail d’une artiste qui deviendra mythique. L’alchimie qui lie ces deux créateurs va bien au delà de leur union matrimoniale. Invitation à une balade bucolique par le prisme de discussions imaginaires entre les oeuvres. Conversations impossibles.

Conversation N°1: La fougue et la sérénité.

Balance ring: Bonjour, Nyima, comment te portes-tu, toi et tes pavots frivoles dansant sur l’intégralité de ta surface?

Nyima 636: Nous nous nourrissons de la fraîcheur de l’eau, de la lueur du ciel, de son bleu infini faisant ressortir l’écarlate des pétales des pavots. Nous nous sommes affranchis de toute inhibition. Nos oscillations au vent, sans hésitation, libres de toute retenue. La chaleur de mes fleurs ont beaucoup de points communs avec ton agate n’est-ce pas.

Balance ring: L’orange de mon agate apporte une touche espiègle à l’ensemble de ma silhouette. Je pense avoir enfin atteint un certain équilibre, ce qui est important à notre époque. Je suis une création récente qui a vu le jour en 2018. Ainsi, on pourrait me comparer à la génération Alpha, si j’étais un être humain. Mes formes sont intimement liées à la nature, rappelant des galets se chevauchant dans le lit d’une rivière grâce au mouvement de l’eau.

Nyima 636: Pareil pour moi! La froideur du bleu et la complémentarité du vert de mes herbes apportent un équilibre à ma composition. Comme je suis née en 2021, mes papaveracées contiennent en elles toute l’insolence de la jeunesse! Connues pour leur fragilité, elles nous font oublier parfois même leurs vertus soporifiques. Elles sont les sorcières florales des prés. Admirées pour leur beauté, mais craintes à cause de leur pouvoir, comme bien des femmes en somme.

Balance ring: Oui, comme mes proportions colorimétriques, il faut parfois beaucoup de turquoise et de vert d’eau pour calmer le feu destructeur qui anime le monde. En espérant que ce feu s’éteindra un jour.

Annelies Štrba & Bernhard Schobinger
Photographs and Jewels

Jusqu’au 24.07.2021

Gowen Contemporary 
Rue Jean-Calvin n°4 – 1204 Genève
+41 22 700 30 68
http://www.gowencontemporary.com/

Balance Ring (2018), agate, malachite et bille d’argent plaquée or
Bernard Schobinger

Nyima (2021), impression pigmentaire sur toile
Annelies Štrba

Partagez cet article:

Plus d’articles

Anima Mundi, le vernissage

Anima Mundi, le vernissage

Si l’âme du monde devait prendre forme sous nos yeux, on espérerait qu’elle charrierait la beauté de l’humanité, qu’elle serait porteuse d’un espoir dont nous avons plus que jamais besoin. Les artistes Philippe Fretz, Michael Rampa et Jérôme Stettler se sont penchés sur des thèmes universels en créant un dialogue ouvert entre leurs œuvres. Retour sur le vernissage du 1er juin.

Au-delà des apparitions

Au-delà des apparitions

Cet hiver, la fondation Louis Vuitton présente dans sa galerie 3 un solo show de Xie Lei. L’artiste chinois nous immerge dans un univers fantasmagorique, peuplé d’apparitions. Véritable voyage au cœur de camaïeux oscillant entre le vert émeraude et le vert de Sèvres, le peintre nous livre l’expression de ses pensées sur l’existence.

Images vagabondes

Images vagabondes

Dans un périple reliant deux mégapoles, l’artiste jurassienne Christiane Yvelin nous invite à nous perdre dans des paysages brumeux empreints de poésie. Teintés de bleus, puis se réchauffant au fil de la journée, les clichés révèlent des éléments semblant insignifiants mais qui constituent la beauté d’une image.